A qui se destine la psychothérapie familiale?

En général, on entame une thérapie familiale parce que l’un des membres de la famille est en grande souffrance. D’ailleurs, il n’y a que dans ce cadre que je reçois des enfants.

Souvent, mais pas de façon systématique, plusieurs suivis individuels ont été tentés précédemment, sans succès. De même, assez régulièrement, chaque membre (ou presque) de la famille consulte, ou a consulté, de son côté des thérapeutes différents en individuel. « A faire toujours plus de la même chose, on obtient toujours le même résultat »… ce principe systémique est tout à fait précieux, car il nous fait entendre la nécessité de changer notre fusil d’épaule. Si chacun de son côté, cela ne change rien, alors cela vaut peut-être le coup de venir tous ensemble. Ne plus faire la même chose est la seule possibilité d’obtenir un résultat différent.

La thérapie familiale ne s’adresse pas qu’aux familles avec enfants/adolescents. On peut, également, venir consulter en famille si chaque membre est adulte. Sans doute qu’il n’est jamais trop tard pour commencer à arrêter de souffrir.

La psychothérapie familiale commence toujours par plusieurs rencontres en famille, chaque membre présent. Au fur à mesure du travail, les modalités des rencontres peuvent changer : par exemple, parents et fratrie pourront être reçus séparément, ou chacun sera reçu en individuel etc… Cela dépendra de ce qui vous amène me consulter, et des hypothèses de travail que je partagerai avec vous.